Passer au contenu
LIVRAISON GRATUITE DANS LE MONDE ENTIER + EXPÉDITION 48H
LIVRAISON GRATUITE DANS LE MONDE ENTIER + EXPÉDITION 48H
legende-attrape-reves

Les deux légendes et mythes de l'attrape-rêves

Les attrapes-rêves possèdent de nombreux bienfaits, ils ont également une histoire passionnante et font aussi partis de fabuleuses légendes.

Premier mythe 

Il y a longtemps, dans l'ancien monde de la nation Ojibwé, les clans étaient tous situés dans une zone générale de cet endroit connu sous le nom d'Île de la Tortue.

C'est ainsi que les vieux conteurs ojibwés racontent comment Asibikaashi a aidé Wanabozhoo à ramener le soleil au peuple.

Aujourd'hui encore si vous êtes réveillé à l'aube, comme il se doit, cherchez sa loge et vous verrez ce miracle qui consiste à capturer le lever du soleil, la lumière scintillant sur la rosée qui s'y est accumulée.

Asibikaashi a pris soin de ses enfants, des gens du pays, et elle continue de le faire jusqu'à ce jour.

Lorsque la nation ojibwée s'est dispersée aux quatre coins de l'Amérique du Nord, pour remplir une prophétie, Asibikaashi a eu du mal à faire son voyage vers toutes ces planches de berceau, alors les mères, les sœurs et les Nokomis (grands-mères) ont pris l'habitude de tisser les toiles magiques pour les nouveaux bébés à l'aide de cerceaux de saule et de tendon ou de cordage fabriqué à partir de plantes.

Il a la forme d'un cercle pour représenter la façon dont le soleil voyage chaque jour dans le ciel.

L'attrape-rêves filtre tous les mauvais rêves et ne laisse entrer que les bonnes pensées dans notre esprit. Vous verrez un petit trou au centre de chaque attrape-rêves par lequel ces bons rêves peuvent passer. Avec les premiers rayons du soleil, les mauvais rêves périssent.

attrape-rêvesEn l'honneur de leur origine, le nombre de points où la toile se connectait au cerceau était de 8 pour les huit jambes de la femme araignée ou de 7 pour les sept prophéties.

Il était traditionnel de mettre une plume au centre de l'attrape-rêves ; elle signifie le souffle, ou l'air.

Il est essentiel à la vie. Un bébé qui regardait l'air en jouant avec la plume sur son berceau était diverti tout en recevant une leçon sur l'importance d'un bon air.

Cette leçon se manifeste dans la manière dont la plume du hibou est conservée pour la sagesse (une plume de femme) et la plume de l'aigle pour le courage (une plume d'homme).

Cela ne veut pas dire que l'utilisation de chacune d'elles est limitée par le sexe, mais que pour utiliser la plume, chacun est conscient des propriétés du sexe qu'il invoque. (Les Indiens, en général, sont très précis quant aux rôles et à l'identité des sexes).

Deuxième mythe 

Il y a longtemps, lorsque le monde était jeune, un vieux chef spirituel Lakota se trouvait sur une haute montagne et eut une vision.

Dans sa vision, Iktomi, le grand illusionniste et maître de sagesse, apparut sous la forme d'une araignée.

Iktomi lui parla dans une langue sacrée que seuls les chefs spirituels des Lakota pouvaient comprendre.

Pendant qu'il parlait, Iktomi, l'araignée, prit le cerceau de saule de l'aîné, sur lequel il y avait des plumes, du crin de cheval, des perles et des offrandes, et commença à tisser une toile.

Il a parlé à l'aîné des cycles de la vie et de la façon dont nous commençons notre vie en tant que nourrissons et nous passons à l'enfance, puis à l'âge adulte. Enfin, nous allons à la vieillesse où nous devons être pris en charge comme des nourrissons, complétant ainsi le cycle.

"Mais", dit Iktomi en continuant à tisser sa toile, "à chaque moment de la vie, il y a de nombreuses forces - certaines bonnes et d'autres mauvaises. Si tu écoutes les bonnes forces, elles te guideront dans la bonne direction. Mais si tu écoutes les mauvaises forces, elles te feront du mal et te dirigeront dans la mauvaise direction."

dreamcatcher
Il a poursuivi : "Il existe de nombreuses forces et différentes directions qui peuvent aider ou nuire à l'harmonie de la nature, ainsi qu'au grand esprit et à tous ses merveilleux enseignements."

Tout en parlant, l'araignée continuait à tisser sa toile en commençant par l'extérieur et en travaillant vers le centre.

Quand Iktomi a fini de parler, il a donné la toile à l'aîné Lakota et a dit :  "Tu vois, la toile est un cercle parfait mais il y a un trou au centre du cercle".

Il a dit : "Utilisez la toile pour vous aider, vous et votre peuple, à atteindre vos objectifs et à faire bon usage des idées, des rêves et des visions de votre peuple"".

""Si vous croyez au grand esprit, la toile attrapera vos bonnes idées - et les mauvaises passeront par le trou"".

L'ancien Lakota a transmis sa vision à son peuple et aujourd'hui, les Indiens Sioux utilisent le capteur de rêves comme la toile de leur vie.

Il est suspendu au-dessus de leur lit ou dans leur maison pour passer au crible leurs rêves et leurs visions.

Le bien dans leurs rêves est capturé dans la toile de la vie et emporté avec eux mais le mal dans leurs rêves s'échappe par le trou au centre de la toile et ne fait plus partie d'eux.

Ils croient que l'attrapeur de rêves détient le destin de leur avenir.

 


Faites de beaux rêves et n'oubliez pas de jeter un coup d'œil à notre collection d'attrape-rêves lumineux et notre collection de housses de couette attrape-rêves.

Vous avez aimé cet article ? Si c'est le cas vous pouvez vous abonner à notre newsletter pour recevoir les dernières nouveautés ! 

N'hésitez pas à visiter notre blog pour plus de renseignements et découvrez d'avantage de produits sur notre site.

Article précédent L'histoire de la femme araignée qui fut à l'origine des attrape-rêves
Articles suivant 5 faits entre cultures aborigènes australiennes et nord-américaines

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires